La Grèce

Féta, shots & toits blancs

Santorin - Grèce

.

.

.

Partir en road trip rime souvent avec voyage long-courrier et de plusieurs semaines minimum. Mais ce n’est qu’un faux a priori. La preuve avec  mon road-trip de seulement 10 jours …en Grèce. Et oui ! Pas besoin d’aller bien loin pour être totalement dépaysé, et même pas besoin d’un passeport puisque la Grèce c’est aussi l’Europe.

.

Quel budget ? Quelle période ? Que (pré)voir ? Voici le « où, quand, comment » de ce voyage tip top, modulable à souhaits.

.

ROAD TRIP GRECE

.

Où et quand ?

A seulement 3h de vol de Paris et avec juste 1h de décalage horaire, autant dire qu’une escapade en Grèce peut aisément se faire pour moins de 15 jours. Mais qui dit road-trip dit temps de trajet (bon, en termes de superficie, c’est pas non plus l’Australie). Du coup, pour pouvoir profiter au mieux, nous sommes parties 9 jours pour traverser la Grèce du nord au sud, principalement sur la zone est.

Pour éviter les foules de touristes, la chaleur accablante et l’envolée des prix, n’hésitez pas à partir hors saison, comme nous l’avons fait (février/mars). Si les régions montagneuses peuvent connaître un climat frisquet à cette période, vous pourrez toujours savourer un climat méditerranéen sur les nombreuses côtes et îles grecques.

________________

Combien ?

  • Hébergement :

En basse saison il est plus aisé de trouver des chambres d’hôtel que des auberges de jeunesse dans les petites villes. Le coût moyen est de 30€ pour une chambre double, soit 15€ par personne. Les petits budgets seront ravis.

_____

  • Nourriture :

Entre les courses au supermarché et quelques diners/déjeuners au restaurant, comptez une moyenne de 15 € par jour maximum

_____

  • Transport :

Avion :

Paris → Thessalonique + Athènes -> Paris : 140 €/personne

Athènes → Santorin A/R : 90 € / personne

Location d’un véhicule :

La location de voiture peut coûter cher lorsqu’on ne dépose le véhicule au lieu où on l’a initialement récupéré. Et nous en avons malheureusement fait les frais… La location de notre titine nous a été facturée 215 € pour 5 jours.

Carburant :

Comptez en moyenne 1.26€/litre (notre parcours nous aura couté 90 € d’essence, c’est peanuts!).

Péages :

Comme en France, il y a des péages, mais pas d’inquiétude, ils ne plomberont pas votre budget (dans notre cas, les frais de péages totaux ont étéinférieurs à 60 €).

Autres moyens de transport :

Je vous déconseille les road trip en deux-roues à cette période, car les températures peuvent parfois se montrer…piquantes ! Quant aux trajets en bus, ils font souvent perdre du temps et, pour un voyage aussi court, ce n’était pas envisageable. En revanche, excellente (première) expérience de Stop pour moi à Santorin ! 7 lifts en quelques jours qui nous ont valu de très belles rencontres…et quelques fous rires! Vous découvrirez à quel point les grecs aiment leur pays et sont fiers de vous le montrer.

_____

  •  Visites :

Là encore, pour les petits budgets, la Grèce demeure LE bon plan. Avec une vingtaine d’euros par personne, vous pourrez en prendre plein les yeux et visiter un monastère perché dans les météores, l’immense site archéologique de Delphes, l’Acropole d’Athènes ou encore le temple de Poséidon à Sounio.

_______________________________

.

Récapitulatif des frais pour 9 jours, par personnes :

Avion (x2) : 230 €

Location voiture : 108 €

Essence : 45 €

Péages : 30 €

Hébergement : 135 €

Nourriture : 135 €

Visites payantes : 20 €

TOTAL « tout compris » : à peine plus de 700 € par personne.

_______________________________

.

Step by step :

.

  • Thessalonique

Les + :

La mer, calme comme un lac au matin, les ruelles escarpées d’uptown, un bord de mer très festif, quelques vestiges surprenants en plein centre-ville.

Les – :

Une foule de véhicules et de passants sur le front de mer, beaucoup de pollution, des travaux à tous les coins de rues.

Bon(s) plan(s) :

Dormez à l’auberge de jeunesse « Arabas ». C’est un peu difficile à trouver mais on y a passé une nuit douillette pour 11 € / personne (www.hostelarabas.gr).

.

  • Les Météores

Les + :

Le paysage et la vue à couper le souffle, le calme des villages de campagne.

Les – :

Le manque de commodités ouvertes et de soleil en période d’hors saison.

Bon(s) plan(s) :

En basse saison, n’hésitez pas à négocier les prix des hébergements (on est passées de 40 à 30 € avec un sourire et un brin d’insistance).

.

  • Delphes

Les + :

De nombreux vestiges sur des flancs de montagnes verdoyantes, une vue sur mer imprenable depuis les hauteurs de Delphes.

Les – :

La difficulté à trouver un hébergement et un lieu de restauration, l’ambiance austère de la ville en période d’hors saison.

Bon(s) plan(s) :

Delphes accueille de nombreux touristes entre avril et octobre, mais si vous souhaitez profiter du calme de la basse saison sans pour autant vous enterrer, optez pour Arachova (également la station de ski) qui n’est qu’à quelques de Delphes. C’est bien plus charmant et vivant pendant l’hiver.

.

  • Le canal de Corinthe

Les + :

La route « vue sur mer » du Péloponnèse pour atteindre le Canal, le bleu turquoise de cet étrange canal malgré la proximité des ports.

Les – :

La route liant le Canal de Corinthe à Athènes (la vue des pétroliers et l’odeur de pollution atroce).

Bon(s) plan(s) :

Consultez le menu avant de commander une boisson. A 3 € le café, ça pique !

.

  • Athènes :

Les + :

La vue depuis l’Acropole, le temple de Poséidon à 1h de route (Sounio), les innombrables petits bars et restaurants.

Les – :

La circulation très encombrée et la pollution (j’en ai eu la peau qui démange).

Bon(s) plan(s) :

Si vous dormez à l’auberge de jeunesse AthenStyle (www.athenstyle.com), allez prendre un verre à la terrasse du dernier étage, la vue y est saisissante.

.

  • Santorin

Les + :

A peu près tout… Oia, Thira, la mer à perte de vue, le blanc des maisons, le calme des rues pavées

Les – :

Des températures plutôt fraiches le soir (voire une bonne grosse journée de tempête si vous manquez de bol).

Bon(s) plan(s) :

Faites du stop ! Temps d’attente moyen : 10 minutes !

.

.

Petite précision : Je voyage généralement seule, mais pour un road-trip, c’est quand même bien plus sympathique de faire le trajet à plusieurs (à 2 en l’occurrence), sans compter que cela permet de conduire à tour de rôle.