Le Sri Lanka

Curry, éléphants et Arak Attack

 

.

 

 

La première étape de mon tour du monde était prévue depuis plusieurs mois : direction le Sri Lanka !

On me l’a bien vanté ce pays… Mais j’ai eu besoin de le voir pour y croire et… pour prendre une grosse claque culturo-visuelle au passage (oui oui, je m’octroie désormais le droit d’inventer des mots, surtout lorsque je rédige un article par 40 C° à l’ombre).

.

Sans titre

.

Où et quand ?

L’Asie en été oui et re-oui ! C’est peut-être la période de la mousson, mais pas d’inquiétude, il suffit juste d’adapter votre itinéraire en fonction des régions qui ne sont pas sous la flotte.

Pour ce qui est de visiter le Sri Lanka en juillet/août comme je l’ai fait, oubliez les plages du sud-ouest sous peine d’être aussi trempé pendant la baignade que le reste du temps et optez pour celles de la côte est.

Sur le reste du territoire Sri Lankais, on alterne entre le soleil radieux de la côte est et la fraîcheur (toute relative, hein !) du centre.

Les paysages sont à couper le souffle, la bouffe est très bonne, quoique très épicée (estomacs sensibles, prévoyez quand même de la Cedorrhoïde) et les gens sont adorables (contrairement à ce qu’on m’a prédit, je m’y suis sentie plus en sécurité que dans le métro parisien).

Pour les amoureux des animaux (dont je suis la grande prêtresse) sachez que vous y croiserez notamment des éléphants, crocodiles, paons, biches et autres bestioles (je passe sous silence le tête-à-tête avec un cafard à Colombo).

 

_____

 

Combien ?

  • Hébergement :

Les prix restent raisonnables, quoiqu’un brin plus élevé que dans les autres pays d’Asie que j’ai pu parcourir. Le seul souci est que je n’ai pu trouver aucune auberge de jeunesse. Pour les voyageurs solo c’est donc plutôt embêtant car on se retrouve à payer une chambre avec 2 (voire 3 ou 4) lits… Le mieux est donc d’y voyager à plusieurs ou de se faire des copains de voyage avec qui partager une chambre.

Hormis ce problème, en voyageant à 2 (ce qui était mon cas pour ce premier pays), cela n’a pas couté grand-chose : 165 € pour 13 nuits, soit moins de 13 € par nuit et par personne en voyageant à 2.

Evidemment, à ce prix-là, ne vous attendez pas à du haut standing. Mais dans la plupart des cas, les chambres étaient propres, avec ventilo et moustiquaire.

PS : Je ne le dirai jamais assez : né-go-ciez !

 

_____

 

  • Nourriture :

Où que vous soyez, il est toujours préférable de faire un tour d’horizon avant d’opter pour un restaurant. Les prix peuvent passer du simple au double dans une même rue !

Il faut absolument gouter les incontournables Kottu, Rotti (rien à voir avec notre rôti français, vous serez surpris !) et le Rice and Curry (je n’ai toujours pas compris la nécessité de préciser « and Curry » pour ce plat, vu qu’il y en a partout…)

Pour 13 jours je m’en suis sortie avec un budget de 165 €, y compris les encas, les sodas, l’eau et les apéros.

L’astuce : Les Sri Lankais servent généralement des plats très (très trèèèès) copieux ce qui permet d’être calé pour une bonne partie de la journée ou de partager un plat à deux.

 

_____

 

  • Transport :

Avion :

Mon cas est un peu particulier car je n’ai pris qu’un aller simple (Ô combien j’aime ce mot !). Pour un aller-retour Paris-Colombo, prévoyez environ 800 € en période estivale en vous y prenant 2-3 semaines à l’avance.

.

Train :

Les plus grandes villes sont bien desservies par le train mais les billets partent vite ! Achetez-les à la gare le plus tôt possible pour espérer avoir une 1ère classe car la veille il ne reste souvent pas grand-chose. Si vous atterrissez en 2ème classe, ce sera plus folklo et il vous faudra jouer des coudes dès l’arrivée du train en gare pour espérer avoir un siège…que vous n’aurez sans doute pas.

En termes de budget, ça reste de loin la meilleure option !

.

Bus :

Toutes les villes (ou presque) sont desservies par le bus mais beaucoup partent tôt le matin, renseignez-vous sur les horaires. Il vous faudra peut-être faire un ou plusieurs changement(s) mais les chauffeurs vous informeront avec précision et vous guideront dans les gares routières.

Les prix restent très abordables et vous serez quasi-certains d’avoir un siège, ce qui n’est pas négligeable selon la longueur du trajet.

Néanmoins, vérifiez ce que paient les autres voyageurs pour ne pas vous faire escroquer.

J’allais oublier : pensez à prendre avec vous une paire de boules Quies car le volume de la musique pourrait bien vous rendre durs de la feuille au bout d’une semaine.

.

Tuk-Tuk :

Un peu plus cher (comparativement au bus c’est sans commune mesure) mais tellement pratique ! Vous en trouverez partout et à toute heure. N’hésitez pas à négocier, la plupart du temps vous parviendrez à payer les deux tiers voire la moitié du prix de départ.

.

Scooter & motos :

Louer un scooter peut être très rentable pour explorer les environs d’une ville : il vous en coutera moins de 10 € pour la journée (hors essence). Mais soyez prudents, au Sri Lanka ça roule vite et ça klaxonne sans arrêt. N’oubliez pas non plus qu’ici, on roule à gauche et que toutes les priorités sont donc inversées par rapport à la France.

 

_____

 

  • Excursions payantes :

Je n’ai fait que 3 excursions payantes et elles valaient vraiment le coup, ne cédez pas à toutes celles qu’on vous propose :

A Uppuveli vous pourrez faire 3 heures de snorkeling autour de Pigeon Island pour environ 23 € (accès à l’île, trajet en bateau et location de l’équipement). Préférez la semaine, le weekend c’est surpeuplé.

Dans le centre culturel, ne ratez surtout pas un Safari dans le parc de Minneriya. A deux, cela nous a coûté 28 € par personne tout compris. Certes, il y a des dizaines de Jeep mais j’y ai vu plus d’une centaine d’éléphants et éléphanteaux (tout près), des oiseux magnifiques, des renards et tout ça dans un décor féérique.

Dans le centre culturel également, filez sur le site de Sigiriya et grimpez sur son rocher, vue imprenable et ruines grandioses pour 26 €. Soyez-y dès 7h du matin, sinon c’est le bain de foule assuré.

A savoir : un troupeau d’éléphant, ça bouge. Ils ne sont donc pas tous au même endroit selon la période de l’année. Renseignez-vous avant pour ne pas rentrer bredouille (en septembre ils sont au Kandula National Park).

 

_______________________________

 

Récapitulatif des frais pour 13 jours, par personne :

Avion A/R : 800 €

Hébergement : 165 €

Nourriture : 165 €

Visites payantes : 50 €

Transports : 50 €

Taxes / Visa : 35 €

Coût « tout compris » : 1265 € par personne (465 € hors avion).

 

_______________________________

 

Step by step :

 

  • Colombo :

Les + :

Ça bouillonne ! Il n’y a pas mieux pour vivre un choc culturel (et, accessoirement, se faire renverser).

Les – :

A peu près tout…

Bon(s) plan(s) :

Préférez loger à Negombo, qui est moins loin de l’aéroport et bien plus sympa. Une bonne adresse à 50 mètres de la plage : Beach House (111/2 Kudapaduwa, Negombo).

.

  • Kandy :

Les + :

La vue sur le lac et la ville depuis les hauteurs et surtout le temple dans lequel vous pourrez assister à une des trois processions quotidiennes.

Les – :

Du bruit, du bruit et encore du bruit. Il est très difficile d’y trouver un coin tranquille.

Bon(s) plan(s) :

Prenez le train depuis Kandy pour vous rendre vers le sud. Certes, c’est un peu long mais le voyage est magnifique à travers les montagnes et les plantations de thé ! C’est un must !

.

..

  • Ella :

Les + :

Le mini Adam’s Peak qui vous offre une vue superbe pour 1h15 de marche. Les Ravana waterfalls et son bassin quoiqu’assez bondés de monde dès 9h du matin.

Les – :

Les bars et restaurants les plus « animés » ne sont pas donnés.

Bon(s) plan(s) :

Pour avoir une bonne connexion wifi, filez au Dream Cafe.

.

..

  • Arugam Bay & environs (Elephant Rock, Okanda…) :

Les + :

Tout ! La plage (peuplée de surfeurs, ça aide !), les innombrables restaurants proposant des bbq de poissons frais, les animaux sauvages qui peuplent la route reliant Arugam Bay, Panama et Okanda, les petits prix des guesthouses, le coucher de soleil à Elephant Rock…

Les – :

Je cherche encore…

Bon(s) plan(s) :

Je vous sur-recommande de faire un tour près d’Arugam Bay. Pour une vue de dingue et sans touriste, filez au sud, entre Panama et Okanda (accessible en scooter ou tuk-tuk) : vous y croiserez des paons, biches, éléphants et crocodiles en pleine nature. Tournez à droite au niveau de Panama puis à gauche au niveau de l’hôpital. Après une dizaine de kilomètres tournez à droite (au niveau des panneaux). Garez-vous près du temple et empruntez le chemin. Après une dizaine de minutes, bifurquez à droite juste devant la maison troglodyte et montez sur l’énorme rocher de granit. Au sommet ce sera une vue époustouflante à 360 degrés sur la réserve, la forêt et l’océan.

Si vous avez quelques pépettes et souhaitez vous offrir une ou plusieurs nuit(s) grand luxe, allez dormir au Elephant road resort, vous y serez reçus comme des rois !

Pour un cours de surf, rendez-vous au Which is surfing (comptez moins de 20 € pour une lesson de surf d’1h30 et 7 € pour la location d’un board).

Si vous êtes en galère et souhaitez partager un taxi ou en trouver un, don’t worry ! Sur le tableau d’affichage de la superrette de la ville vous trouverez de quoi faire.

.

..

  • Uppuveli :

Les + :

La plage quasi déserte, la matinée de snorkeling (certains ont vu des tortues et même des requins), le charme des restaurants au bord de l’eau.

Les – :

La rue principale est assez déserte et les restaurants sur la plage sont pris d’assaut dès 19h (pensez à réserver).

Bon(s) plan(s) :

Dînez au restaurant attenant au « Scuba Lanka » (tout au sud de la ville). Les prix y sont moins élevés qu’ailleurs et les plats sont copieux et savoureux (néanmoins, faut pas être pressé, comptez une bonne heure d’attente avant d’être servi).

.

.

  • Habarana & environs (Sigiriya, Minneriya National Park) :

Les + :

Le site de Sigiriya (1200 marches à se taper mais la vue est imprenable). Le Safari à Minneriya où vous pourrez vous promener en Jeep au milieu de centaines d’éléphants dans un panorama à couper le souffle.

Les – :

Prévoyez d’avoir du cash sur vous en arrivant car les distributeurs sont parfois vides.

Bon(s) plan(s) :

Séjournez à Teak Villa ! Sunil s’occupera de vous comme de sa propre famille.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *